11/23/2019 Euroleague: zoom sur les plus grands retournements de situation de la compétition

Euroleague: zoom sur les plus grands retournements de situation de la compétition

Si le basket est un sport très adulé de par le monde, c’est parce qu’il propose des parties de spectacle intenses et palpitantes. Et lorsqu’on s’intéresse aux rencontres de basket les plus folles de l’histoire de l’Euroleague, celles qui ont porté de grands rebondissements sont les plus fabuleuses. Parce qu’on ne se lasse jamais de ces surprenantes parties au cours desquelles l’avantage change subitement de camp, cet article fait un zoom sur les grands retournements de situation en Euroleague.

L’emblématique finale de l’Euroleague 2012

L’un des retournements de situation les plus étonnants en Euroleague est la finale de l’édition 2012 entre les grecs de l’Olympiakos et les russes du CSKA Moscou. En effet, les Grecs sont arrivés à bout du club russe sur le fil, avec un score serré de 62-61, arraché dans les ultimes minutes. Pourtant, les hommes de Dusan Ivkovic sont restés à la traîne durant toute la première partie du jeu ne faisant que 20 points en une vingtaine de minutes.

Fortement malmenés, les grecs ont brusquement retourné la situation en rattrapant 19 points au 3ème quart temps. À la fin de cette finale, les poulains de Jonas Kazlauskas ont fini par courber l’échine en perdant le dernier quart temps 22 contre 8.

La belle remontée de Nanterre face au Partizan en 2013      

Les fans de basket européen n’oublieront jamais la très étonnante victoire de Nanterre contre le Partizan de Belgrade en novembre 2013. Il s’agit d’un grand rebondissement intervenu après l’humiliation vécue par la JSF à l’aller sur le score de 73-43. Le 1er quart temps,  Nanterre s’est laissé devancer par le Partizan lors d’un concours de lancers à 3 points.

Très embêté par la défense organisée des serbes, Nanterre a eu de grandes difficultés pour lancer ses offensives. Mais, progressivement, Nanterre est parvenu à resserrer les mailles de sa défense au second quart temps. Retrouvant son adresse extérieure, le club francilien s’est libéré définitivement. Et comme pour annoncer leur come-back dans le jeu, David Lighty séduit les gradins avec un tir primé à la suite d’une claquette dunkée.

Arborant la sérénité avec un 3 points de Meacham, le club français pu enfin prendre une avance de 9 points (38-29 ; 21ème). Mais c’était sans compter avec le fort caractère des serbes qui au détour de deux tirs primés successifs (16 points) sont revenus à hauteur de Nanterre (41-39 ; 25ème). Avec une égalité de 47 point partout à l’entame des dix dernières minutes, c’est bien le club de Nanterre qui s’est détaché au coup de sifflet final grâce à la ténacité de ses joueurs qui l’ont emporté avec 57-55 ; 36ème. Cette victoire a permis aux français d’entrevoir sereinement le top 16.

La surprenante demie finale Olympiakos-CSKA en 2017

L’incroyable remontée de l’Olympiakos lors de la demie finale d’Euroleague en 2017 compte parmi les retournements de situations les plus spectaculaires. En effet, les Grecs ont longtemps été menés et devancés par une équipe du CSKA très incisive. Ayant été à la traîne durant toute la partie, l’Olympiakos a fait un 4ème quart temps de haute volée. Alors qu’elle a mené avec 10 points d’écart, le CSKA Moscou est tombé une fois encore au cours des derniers instants devant l’Olympiakos dont l’arrière Spanoulis a été très percutant.